Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE COLETTE DEFRAIN

EDUCATION- CULTURE ET REFLEXION

RELIGION ET POLITIQUE

COMPRENDRE LA BIBLE 29 

Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu Mat 22/17 – Mc 12/13 – Lc 20/20

 

Le politique n’a pas à se mêler de religion, entend-t-on aujourd’hui. La religion est une affaire privée. 

Le but de la religion est de permettre à l’homme de vivre heureux dans le monde.

Cela est dit dans l’Avesta :

Le but de notre vie est de mener une vie heureuse et joyeuse sur cette terre et la raison de notre création est de prendre part activement à l’amélioration du monde, afin que tous les êtres vivants, humains, animaux et plantes, vivent en paix et en plénitude.

Et dans la Bible :

Car je te prescris aujourd’hui d’aimer l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme, afin que tu vives. Dt 30

Quant aux politiques, ils doivent créer un cadre le plus satisfaisant possible pour permettre la vie en société par la construction des routes, des écoles…

Pour Rousseau, (Le contrat social) :

La volonté générale peut seule diriger les forces de l’Etat selon la fin de son institution, qui est le bien commun ; car si l’opposition des intérêts particuliers a rendu nécessaire l’établissement des sociétés, c’est l’accord de ces mêmes intérêts qui l’a rendu possible. C’est ce qu’il y a de commun dans ces différents intérêts qui forme le lien social, et s’il n’y avait pas quelque point dans lequel tous les intérêts s’accordent, nulle société ne saurait exister. Or, c’est uniquement sur cet intérêt commun que la société doit être gouvernée.

On le voit, les objectifs des uns et des autres ne se situent pas sur le même plan et Jésus n’est pas dupe en répondant à la question de ses adversaires.

Les uns ne sont que des administrateurs qui doivent servir leurs semblables. Or, ils recherchent malheureusement avant tout leur intérêt personnel et non l’intérêt général.

Ils font des lois pour se protéger eux-mêmes et pour mieux asservir les autres en les trompant. Ils ont oublié ce qui faisait la force d’un état et leur véritable mission. Ils sont rejetés et ridiculisés.

Pourtant, le politique a cru faire le bonheur de l’individu en améliorant les conditions de vie. Il a eu raison pour cela mais  il s’est trompé en se prenant pour un dieu et en voulant se passer de lui. Il n’a fait que construire une tour de Babel qui sera détruite comme nous le voyons dans la Bible.

La terre était corrompue et pleine de violence au temps de Noé et Dieu fut courroucé.

Qu’en sera-t-il avec le coronavirus aujourd’hui si nous ne changeons pas ? Ninive, elle, a été épargnée au temps de Jonas.

CD 12.7.21






 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article